Vinaigre blanc et bicarbonate de soude: des herbicides efficaces!

20 juillet 2019

Lorsque vient le temps de contrôler les mauvaises herbes et que l’on veut éviter l’utilisation d’herbicides de synthèse, le choix des solutions peut sembler un peu mince. Bien sûr, il y a le désherbage à la main qui demeure toujours la meilleure solution, mais que faire lorsqu’une « épidémie » de prêle, de petite oseille ou de mousse survient et semble même vouloir venir à bout  des meilleures intentions?…

C’est pourquoi j’ai fait quelques tests, qui ne prétendent pas avoir valeur de référence scientifique, mais dont les résultats se sont avérés assez satisfaisants pour vous les partager.

Vinaigre 5%

Le vinaigre blanc 5%

J’ai d’abord commencé mes tests avec un vieux reste de vinaigre blanc 5% qui avait déjà servi pour nettoyer la cafetière. J’ai pris un pulvérisateur vide de savon domestique et je l’ai rincé abondamment afin de ne pas fausser les résultats. J’ai pulvérisé le vinaigre directement sur les feuilles d’une touffe bien établie de petite oseille. J’ai pris garde de ne pas arroser autour, en visant uniquement l’oseille, sauf à un endroit où j’ai arrosé généreusement le plant d’airelle attenant afin de voir s’il allait réagir aussi.

Les résultats ont été au-delà de mes espérances: les feuilles d’oseille sont mortes et le plant d’airelle n’a pas souffert (les taches noires sur la photo sont des marques de gel hivernal). Mieux encore, un mois plus tard, l’oseille n’avait pas encore repoussé à cet endroit. C’était le 28 mai, par un matin ensoleillé. Nous sommes maintenant le 20 juillet. L’oseille a recommencé à pousser mais de façon beaucoup moins étendue. Le coup a porté…

  • Oseille arrosée au vinaigre blanc
  • Oseille arrosée au vinaigre blanc

Le vinaigre blanc 10%

Le vinaigre blanc 10%, dit « vinaigre de nettoyage », agit de manière plus caustique sur les mauvaises herbes, mais attention, il brûle aussi les plants d’airelles. Par contre, si vous avez de la prêle, c’est celui qu’il vous faut. La prêle est difficile (voire impossible?) à supprimer, car l’arracher revient à la multiplier à cause de son système de rhizomes qui génèrent des repousses. Mais à force de l’affaiblir, on peut éviter qu’elle n’envahisse trop le champ.

Sur les photos suivantes, voyez le résultat après quelques jours: la partie brûlée côtoie une partie non pulvérisée qui sert de témoin.

  • Vinaigre 10%
  • Prêle traitée au vinaigre 10%
  • Prêle traitée au vinaigre 10%
  • Prêle avant traitement au vinaigre
  • Prêle après traitement au vinaigre

Le bicarbonate de soude

Nous avons aussi une sorte de mousse très résistante qui pousse à certains endroits et qui fait compétition aux plants d’airelles. Il s’agit probablement de Polytrichum commune. Le vinaigre 5% ne l’a pas trop affectée alors que le vinaigre 10% l’a fait brunir, mais impossible de la pulvériser sans atteindre les plants d’airelles qui, du coup, sont morts eux aussi. Il fallait donc une solution plus adaptée.

Ce fut le bicarbonate de soude qui s’est avéré d’une efficacité redoutable. Conformément à ce qu’on m’avait suggéré, j’ai essayé de pulvériser 15 gr de bicarbonate de soude (dilué dans environ 350 ml d’eau) sur une surface d’un pied carré. Mal équipé avec un autre pulvérisateur à savon qui ne voulait pas fonctionner, l’expérience a été plutôt frustrante. J’ai donc refait une mixture approximative et j’ai ensuite distribuée sur les plants grosso-modo, en mettant mon doigt sur le goulot de la bouteille comme seul outil de distribution.

Et voici les résultats:

  • Polytrichum commune saine
  • Polytrichum commune saine
  • Bicarbonate de soude
  • Mousse traitée au bicarbonate

Deux jours plus tard, la partie traitée au bicarbonate de soude était complètement nécrosée alors que les plants d’airelles n’ont pas souffert du tout du traitement.

Sur la photo suivante, malgré que le bas soit surexposé, on voit à gauche la partie non traitée, au centre la partie traitée au bicarbonate de soude et à droite la partie traitée au vinaigre. Et, dans la partie traitée au bicarbonate de soude, les plants d’airelles sont demeurés bien verts jusqu’à ce jour. J’ai répété l’expérience ailleurs champ, avec le même résultat positif.

Traitement comparé

J’ajoute la photo suivante pour montrer les effets du vinaigre 10% sur les plants d’airelles. Il s’agit donc d’une solution à utiliser dans les allées piétonnières ou en bordure des butons d’airelles, mais jamais directement sur les plants.

Mousse traitée au vinaigre