Acclimatation et rempotage à la pépinière

13 juillet 2019

Le début de l’été marque une étape cruciale pour les plants qui ont été reproduits par micropropagation durant l’hiver précédent. C’est le moment où ces plants, qui n’ont toujours connu que la lumière des néons et un environnement bien contrôlé, vont devoir être acclimatés à la lumière du soleil et aux conditions climatiques extérieures.

La première étape consiste donc à les transférer de la salle d’enracinement vers la serre, de façon à ce qu’ils s’habituent progressivement à la lumière du soleil, à raison d’une heure supplémentaire par jour. Cette adaptation graduelle se fait sous un tunnel composé d’arceaux recouverts d’une toile de serre semi-opaque.

Acclimatation dans la serre

Une fois les plants bien acclimatés dans la serre, il faut les déménager vers la pépinière proprement dite, située à l’extérieur. Là encore, un tunnel d’acclimatation permet d’atténuer le choc entre les conditions de lumière partiellement filtrée de la serre (les vitres de la serre filtrent les rayons UVB) et la lumière directe du soleil à l’extérieur. Une exposition trop rapide aux rayons solaires peut causer un coup de soleil aux jeunes plants, lesquels vont immédiatement prendre une teinte rouge-brun et ralentir leur croissance.

Tunnel d'acclimatation

Une fois le choc de l’acclimatation passé, il est temps de songer à rempoter les plants. Jusqu’à maintenant, ils ont évolué dans des plateaux multicellules de 128 unités. Il faut maintenant leur donner un peu plus d’espace et de nourriture en les transplantant dans des plateaux multicellules de 36 ou 48 unités.

  • Plants d'airelle en format 128
  • Transpotage des plants d'airelle
  • Transpotage des plants d'airelle

Au début, nous utilisions la pelle du tracteur à titre de table de rempotage. Sa forme la rend particulièrement pratique pour mélanger le terreau et l’eau et on peut l’ajuster à la hauteur qui nous convient pour travailler debout. Par contre, lorsqu’on a besoin du tracteur pour faire autre chose en même temps, cette solution peut devenir problématique…

C’est pourquoi, cette année, nous avons fabriqué une table de rempotage avec de vieux matériaux récupérés. Elle est robuste, de la bonne hauteur et suffisamment grande pour accommoder trois travailleurs en même temps.

  • Table de rempotage
  • Rempotage

Enfin, autre étape importante à ne pas oublier: l’arrosage. En effet, les plants nouvellement rempotés nécessitent une attention particulière à cet égard, afin que les racines ne manquent pas d’eau.

Arrosage des plants d'airelle