Culture in vitro: début de la saison 2020

20 juin 2019

Bien que la micropropagation (ou culture in vitro) soit une activité que nous pratiquons en hiver, il faut dès maintenant commencer à préparer la prochaine saison de micropropagation.  Avec l’arrivée des jeunes pousses, c’est le temps idéal pour prélever les nouvelles tiges sur les plants mères. Cette étape s’appelle, dans le jargon du métier, «l’initiation du tissu de culture».

Le F. Luc se rend donc aux champs de bon matin afin de cueillir les petites repousses et les ramène ensuite au laboratoire pour les étapes suivantes.

Prélèvement de plants mères

Au laboratoire, la première étape consiste à retirer toutes les feuilles car elles ne seront plus utiles. Ensuite, on désinfecte les petites tiges en les faisant passer par divers trempages et rinçages successifs. Elles sont alors prêtes à être placées en milieu stérile, sur la table à flux laminaire.

  • Préparation des tiges d'airelles
  • Désinfection des tiges d'airelles
  • Désinfection des tiges d'airelles
  • Désinfection des tiges d'airelles

Les petites tiges, qu’on appelle alors « explants », sont ensuite sectionnées en longueurs bien définies et piquées dans un milieu de croissance gélatineux composé essentiellement d’eau, d’agar, de sucrose, de vitamines et de sels minéraux. Elles sont ensuite placées dans une chambre de croissance, sous un éclairage de 16 heures par jour, pendant quatre à six semaines.

  • Initiation in-vitro
  • Initiation in-vitro
  • Initiation in-vitro

Le but de l’étape «d’initiation» est d’adapter le tissu végétal au milieu de croissance in vitro afin de pouvoir reproduire facilement et sécuritairement, à partir d’une seule tige, des milliers de nouveaux plants en bonne santé. La prochaine étape consistera donc, une fois «l’initiation» réussie, à multiplier ces nouveaux explants par micropropagation. Ce qui fera, bien sûr, l’objet d’un prochain article…